10.2.14

Comme deux gouttes d'eau

Pour ceux qui, comme lui, allaient en marchant, les images étaient partout, toutes sortes d'images qui le nourrissaient cahin-caha, au premier rang du théâtre desquels les reflets l'absorbaient tout entier ou presque. C'était, songeait-il, une affaire de profondeur, de douloureuse profondeur. Aussi banals étaient ces reflets, ils renvoyaient à quelque chose qui le dépasserait toujours.
Derrière chaque fenêtre, il y avait un secret, le secret d'un autre, d'une autre, pas forcément un secret inavouable, le plus souvent un secret par défaut. En tremblotant un peu, les reflets de ces fenêtres donnaient une illusion de substance à ces secrets qui n'intéressaient personne ou presque. Il y avait de plus en plus d'autres et, pris d'un léger vertige, il se demandait si cela s'arrêterait un jour. Il se demandait quel sens avait l'accumulation incessante de ces autres animés qu'il ne connaîtrait jamais et qui, toutefois, n'avaient rien ou presque à offrir. C'était une affaire de répétition plus que d'accumulation.
Il se rappelait une nuit dans la forêt, près de l'équateur, la profusion de sons qui laissaient entendre une infinité de naissances, d'accouplements, de dévorations, de morts brutales ou lentes, étagés du sol à la canopée. Cela avait autant de sens que les mouvements des gouttes d'eau dans la mer. Chaque autre derrière la fenêtre, dont l'image se reflétait, était une de ces gouttes d'eau.
Almost blue / Almost doing things we used to do / There's a girl here and she's almost you / Almost all the things that your eyes once promised / I see in hers too / Now your eyes are red from crying
Dans l'interprétation de Chet Baker.

-----------------

VFXY PhotosPhotography Directory by PhotoLinks  | 
All rights reserved
Tous droits réservés
Todos os direitos reservados